Des réponses concrètes à notre problématique

Concrètement me direz vous, quelles mesures fortes et applicables dans le cadre de votre projet sont ressorties de cette rencontre avec ces acteurs du secteur ?

Eh bien je répondrai plusieurs mesures :

_ Tout d’abord, la mise en place d’un atelier de musicothérapie au sein de PVC Dijon. Il s’agit là d’un point sur lequel j’ai fortement appuyé durant le colloque. En effet, en tant qu’organisateur je ne souhaitais pas voir mon projet originel me glisser entre les doigts au profit d’une réflexion déconnectée du terrain. Pour cet atelier de musicothérapie j’ai personnellement fait appel au Professeur Tjot afin qu’il prenne en main le projet d’un point de vue technique. Par ailleurs le projet étant expérimentale il sera financé en partenariat avec le labo d’appartenance de monsieur Tjot, par Pvc Dijon  et un consortium d’entreprises vivement intéressés par l’expérience.

_ En terme d’infrastructure, le projet prévoit la création d’un cabinet réservé à la pratique de la musicothérapie au sein des locaux de l’entreprise. Ce local sera directement géré dans un premier temps par le professeur Tjot et par la suite en partenariat avec les employés eux mêmes. Le professeur interviendra à raison d’une fois par mois dans un premier temps compte tenu de son emploi du temps chargé et des communications inhérentes à un tel projet.

_ Ce contrat prévoit la mise en place d’une période d’essai de 1 an exclusivement au sein des locaux de l’entreprise. Par ailleurs l’intégralité des droits sur cette méthode seront détenus par le laboratoire avec pour objectifs de développer cette technique au sein d’autre structure. Cette période d’essai a pour but d’évaluer les couts réels rentrant en jeu dans la mise en place de ce cabinet et tout ce qu’il comporte en frais. De la même façon la période d’essai se justifie au yeux du professeur Tjot car le protocole d’exécution de cette pratique novatrice et les impacts d’un point de vu managérial sont inconnus à ce jour. La période d’essai se justifie par l’élaboration la mise en fonction routinière de cette pratique au sein de PVC Dijon.

Le projet étant terminé, permettez moi de vous dire combien ce fut un plaisir de travailler avec toutes ces personnes passionnées par leur travail. Quoi qu’il en soit, je vous remercies de l’attention portée.

 

Cordialement

M rapidite ……. Plus vite que la musique !

 

Publicités

« La musicothérapie: le bien-être de l’employé et la réussite de l’entreprise » Colloque du 6 fevrier — compte rendu —

Fruit d’un travail de collaboration entre tous les acteurs du secteur de la musicothérapie, le colloque qui s’est tenu le 6 février à Bordeaux à porté ses fruits. Celui ci à concentré plus d’une dizaine d’intervenants modérés par un comité scientifique fournit. Nous avons pu assister à des présentation novatrices tant sur la forme que sur le fond, en terme de propositions. En effet, ne perdons pas l’objectif premier de ce colloque qui était d’apporter un certains nombre de réponses  à la problématique qui était mienne  à savoir : quels moyens d’actions pour influer sur la dynamique des salariés au sein de mon entreprise ? Quel intérêt représente le domaine de la musicothérapie face à cette problématique ?

Nous nous posions encore la question il y peu, du caractère novateur de cette pratique en tant qu’outil, levier managérial. Il semble à l’occasion de cette rencontre que la distance traditionnelle qui existait entre d’un coté chercheur et de l’autre professionnels se soit estompée. En effet, la dynamique impulsée par l’organisation de colloque a fait effet, et c’est avec plaisir que j’ai constaté (en tant que responsable de l’organisation), que de nombreux chefs d’entreprises de petites, moyennes et même grandes entreprises ont fait le déplacement et étaient tout a fait excités d’assister à cet événement. Avant de poursuivre sur le compte rendu, je tenais malgré tout à remercier toutes les personnes qui se sont impliquées dans cet événement, personnels, laboratoires, partenaires privés et entreprises.

En guise de compte rendu du colloque, je commencerai par affirmer haut et fort, et de l’avis de tous, que la musicothérapie peut effectivement être envisagée comme outil managérial. Les bienfaits que l’on associe a la musicothérapie ne sont plus a démontrer et il apparait qu’appliquée au territoire de l’entreprise celle ci peut s’intégrer très facilement dans les conduites des salariés. Pourtant, le management par la musicothérapie n’existe pas en tant que tel. Écrit comme cela, il renvoi plus à une forme d’hypnose non consentie pour le salarié ; c’est pourquoi il nous a paru à terme nécessaire d’évacuer cette notion afin de ne pas occulter toutes les dimensions épanouissantes en direction de l’individu et qui sont inhérentes à la pratique de la musicothérapie. En résumé, ce serait rendre caduque le principe de la thérapie par la musique qui s’attache bien plus à l’individu plutôt qu’à l’employé. Je lève enfin le voile qui ne me permettait pas de comprendre que la motivation de mes employés ne se limites pas à l’entreprise. L’ouvrier de PVC Dijon n’est pas deux personnes à la fois, une hors de l’entreprise et une autre lorsque qu’il travail. La musicothérapie en entreprise nous proposes des solutions car elle permet, par divers mécanismes et dispositifs sensoriels complexes, d’apporter une forme de cohérence mais aussi d’unités aux salariés de l’entreprise. La perte du support social dont nous avais brièvement parlé le professeur Tjot est véritablement la caractéristique contre laquelle doit se fonder toute mise en place de moyen (tel que la musicothérapie en entreprise) dans le but de re-constituer le lien social entre salariés.

Je continuerai dans mon prochain billet sur le compte rendu de ce colloque en vous exposant chers lecteurs les mesures concrètes que nous avons affectivement pu planifier au sein de Pvc Dijon.

D’ici là à bientôt !!

Un colloque en devenir

Les choses vont vites du coté de la musicothérapie! En effet, seulement 1 mois après la création de ce blog j’ai le plaisir de vous informer de la tenu d’un colloque qui aura pour thème :  La musicothérapie: le bien-être de l’employé et la réussite de l’entreprise . Je félicite mon chargé de communication au sein de PVC Dijon M masterisic pour sa réaction et son professionnalisme.

Il se trouve que je suis que je suis chargé de l’organisation de ce colloque. Sans rentrer dans les détails, il est à noter que M Dillon m’a déjà transmis certaines contributions susceptibles d’être présentées durant le colloque tant elles me paraissent intéressantes. A noter : «  la musicothérapie : méditation et mise à distance du monde ; Quels impacts sur la construction identitaire de l’individu ?  » proposition issue des travaux de M Mathias Fournier chercheur au laboratoire GLUP (groupe  lecture / utopie / et production) à dijon. Par ailleurs Les travaux soumis par l‘assistante du professeur Tjot me paraissent très intéressants et méritent à mon sens une présentation tant ils collent à la problématique qui est la mienne.

 

Cordialement

M Rapidite

Rencontre avec un spécialiste

J’ai finalement eu l’opportunité de brièvement discuter avec le professeur Tjot lors d’un passage sur Paris ! Il est très abordable !

Néanmoins sachant que le temps impartit serait fort court j’ai préféré enregistrer avec un dictaphone notre rencontre, ce qui me permet de vous re-transcrire les trois minutes durant lesquelles nous avons échangé. En effet, le professeur est d’accord pour que je diffuse nos propos sur ce blog (qui malgré tout commence à s’étoffer !)… Chers lecteurs :

« Professeur c’est avec grand plaisir que je vous rencontre !

Moi de même Mr rapidite!

Alors professeur, vous n’êtes pas sans savoir que je vous ai contacter à propos de votre spécialité à savoir la musicothérapie. Plus clairement, j’envisage très sérieusement de recourir à cette forme de thérapie, bien que je ne sache pas comment, dans mon entreprise : PVC Dijon, à Dijon donc..

Mhh Mh poursuivez…

Il s’avère en réalité que depuis plusieurs semaines, que dis-je, plusieurs semaines même, mes employés ont perdu leur gniak ! PVC Dijon s’est construit sur son dynamisme à toute épreuve et dans ce contexte de crise j’ai peur que sans ce dynamisme mon entreprise ne tienne pas le choc… Vous comprenez, c’est véritablement un appel à l’aide.

Ecoutez M rapidité, Marcel, je peux vous appeler Marcel ?

Oui évidemment.

Comme nombre de patron votre situation se retrouve dans l’entreprise et ce de façon croissante. De nos jours, avec les cadences pratiquées en France et la disparition du support syndical, social de façon générale, les employés sont stressés est cela se ressent sur la la solidité de l’entreprise. Il me semble que vous avez choisi la bonne solution en envisageant la musicothérapie comme réponse possible à votre problématique.

C’est ce que je pense, mais comment mettre en place un tel dispositif ?!

Je ne suis pas le meilleure personne pour vous parler des mesures à mettre en œuvre dans votre entreprise pour y développer la musicothérapie. En effet je me défini plutôt comme un praticien, chercheur de façon générale. Par contre, l’idéal serait d’en débattre. Vous savez c’est une problématique très novatrice et trouve écho dans nos sociétés post modernes en pleines crises.

 C’est le cas de le dire… Effectivement c’est difficile.

Écoutez, d’une façon ou d’une autre nous sommes amenés à nous revoir. Gardez confiance et évitez les charlatans, ils sont nombreux dans cette discipline vous savez. J’ai à faire monsieur Rapidite, nous restons en contact.

Ahh daccord… Avec plaisir, je vous tiendrai informé d’un futut probable colloque que nous organiserons prochainement dans la région.

Avec plaisir, à bientôt !

A bientôt!

 

Comme vous le constatez chers lecteurs, le contact fut bref mais j’ai tout de même eu l’impression d’avoir touché la cible. Se serait vraiment un plus pour notre colloque si des spécialistes de renom comme le professeur Tjot y participaient…

 

Cordialement

M. Rapidite

 

 

 

Une future prise de contact avec un spécialiste

Sans transition : une vidéo très intéressante sur le sujet : la thérapie par la voix développée par M Phillippe Barraqué.

Ce type d’approche pourrait effectivement être très intéressante dans le cadre d’une application en entreprise. Ainsi, il me parait nécessaire de prendre contact avec un spécialiste de renom tel que M Barraqué. C’est tout naturellement que je me suis tourné vers le professeur Tjot et sur son journal Therapie for everyone, expert international relativement reconnu pour ses recherches en musicothérapie. Je lui ai récemment envoyé un mail par l’intermédiaire de masterisic  dans l’espoir que nous puissions nous rencontrer et alors discuter de la musicothérapie et des opportunités qu’elle semble permettre vis à vis du fonctionnement en entreprise. J’ai hâte !

 

Cordialement

M.rapidite

Pour synthétiser la problématique dans laquelle PVC Dijon se situe je diffuse ce schéma (issu de mes maigres recherches) :  La musicothérapie : enjeux et acteurs . En tant que chef d’entreprise il me paraissait nécessaire de réunir les connaissances que j’ai pu acquérir sur ce sujet au sein d’un même et unique schéma, afin de mettre en lumière la situation complexe dans laquelle je me trouve.  Nous pouvons ainsi observer à partir de celui-ci que les acteurs qui gravitent autour de la musicothérapie sont nombreux, plus précisément de quatre ordres : les artistes, les chercheurs, les praticiens, et enfin les entreprises (les salariés). Cette diversité reflète la difficulté inhérente à laquelle je me confronte : comment mobiliser ces acteurs ou du moins une partie afin qu’ils s’investissent dans mon projet ?

Néanmoins, je reste optimiste. En effet, lors d’une recherche complémentaire sur le sujet j’ai mesuré l’impact bénéfique que pourrait avoir la tenu d’un colloque, qui aurait lieu dans notre région, et qui aurait pour thème la musicothérapie appliquée au monde de l’entreprise. C’est pourquoi j’en ai directement référé à Mr Masterisic, chargé de communication au sein de PVC Dijon, dans l’espoir qu’il organise cette rencontre.

Cordialement, M. Rapidite

La Musicothérapie en entreprise : enjeux et acteurs

La musicothérapie, un outil managérial ?

La musicothérapie… Vaste projet ! Aujourd’hui, bien que cette pratique soit l’objet de nombreuses recherches dans les domaines de la psychologie et de ses applications cliniques il apparaît néanmoins que les recherches visant à envisager cette outil comme un levier managérial n’en soit qu’a leurs balbutiements ou quasi inexistantes.

Par ailleurs, après avoir effectué une recherche sérieuse sur le sujet, deux articles tirés de revues scientifiques m’ont paru très intéressants pour exposer les capacités associés à cette pratique.

Tout d’abord, un saut dans le temps, retour en 1958 avec la revue d’histoire de la pharmacie où un article écrit par Guitard Eugène-Humbert nous plonge dans les prémisses de cette forme de soins. Nous découvrons alors que la musicothérapie est utilisée en tant que telle depuis fort longtemps, que ce soit pour soulager, apaiser voir même soigner. Un article concis mais fort intéressant trouvé sur la revue en ligne Persée.

Dans un second temps je me suis penché sur un article écrit par Edith Lecourt (précédemment citée dans un ancien billet de mon Blog). Cet article, résolument orienté vers la psychologie clinique et pathologique , nous renseigne sur la musicothérapie de groupe, son développement historique, son dispositif et sa pratique. Par ailleurs, l’auteur nous donne à lire une sorte de radiographie du fonctionnement préconscient-inconscient sous la forme d’une expérience menée en groupe. Très intéressant, il reste malgré tout fortement spécialisé et donc difficile d’accès. Pour précision, cet article est tiré du portail de revue CAIRN.

En résumé, j’ai le pressentiment que la musicothérapie peut fournir certains ressort aux pratiques managériales. Pourtant, cette pratique reste trop marginale à mon goût. A nouveau, je peine à rassembler des éléments susceptibles d’être mobilisés dans le cadre de directives managériales rodées…

Bonne lecture !

M.Rapidite

Tagué , , , , , ,

A l’attention de tous les visiteurs de ce blog :

Ce blog est une fiction développée dans le cadre d’une formation universitaire.

Merci !!

_-°Ce blog est une fiction°-_

La musicothérapie… Une solution intéressante.

Dernièrement, en feuilletant un grand classique du management en entreprise  à savoir « Les 100 règles d’or du management » Richard Templar j’ai découvert quelque chose d’intéressant, je veux parler de la musicothérapie en tant technique de management. Par l’intermédiaire de mon fils, étudiant en droit à l’université de Dijon, j’ai eu accès au moteur de recherche des bibliothèques de la faculté et j’ai pu ainsi me documenter.

Le livre « La Musicothérapie » par Edith Lecourt m’a paru très intéressant à ce niveau là, bien qu’il ne me donne pas de clé managérial ou du moins une méthode facilement applicable dans PVC Dijon.

L’idéal serait pour moi de rencontrer des professionnels et des spécialistes de la question

Une problématique

Quelle est la place du bien être en entreprise ? Ce questionnement novateur m’interpelle constamment. La musique est-elle la solution, je m’interroge en tant que patron de Pme.

Je lance un grand appel en direction de tous, chercheurs, praticiens et évidemment artiste. Je suis ouvert à des propositions, comment améliorer la dose de bien être dans mon entreprise. J’y crois dur comme fer !!

Merci

Marcel Rapidite

Tagué , , ,